Les Ours d'Alfadir
banniere


La gastronomie Viking (ça existe !), par Lennhylde


La cuisine est à la fois un atelier de démonstration et un moment de plaisir que partagent les Ours d'Alfadir en animation. Le plus dur étant d'arriver à allumer le feu et à le conserver par n'importe quel temps...
Repas

Les habitudes Vikings

Les vikings avaient pour habitude de prendre deux gros repas dans la journée : le DOGURDR à 9h le matin, puis le NATTVERDR à 21h. De petites collations étaient les bienvenues entre-temps. Les deux classes d'aliments les plus consommées par les Vikings étaient les céréales, puis les produits laitiers.

Ainsi, l'élément de base d'un repas c'est la galette de pain croustillante ou le gruau/porridge de grains : à l'eau durant la semaine, et au lait pour les festivités, il était le plus souvent sucré au miel ou parfumé en y ajoutant des baies ou des morceaux de fruits. Chez les vikings le pain, est fait à base de mélanges de céréales, le plus souvent de l'orge, du seigle ou de l'avoine, le blé étant très cher et réservé aux classes supérieures.

Chez les Ours nous utilisons un mélange de blé, d'orge, d'avoine, de seigle et d'épautre, que l'on trouve en biocoop.
Pain Viking Pain Viking Pain Viking
En accompagnement, le viking consomme beaucoup de fromage, de beurre, de lait caillé et de skyr, un genre d'ancêtre du yaourt. Pour être conservés plus longtemps le fromage et le beurre étaient très fortement salés. Le petit lait, un sous-produit de la transformation du lait, pouvait aussi être utilisé pour conserver la viande et le beurre. On note aussi que les peuples scandinaves ont été parmi les premiers à cette époque à préférer le beurre aux huiles comme méthode de cuisson.

Les viandes et les poissons

Côté viandes et poissons, les ressources ne sont pas suffisantes pour pouvoir en consommer quotiennement et à chaque repas, et ce malgré les techniques de conservations utilisés à l'époque : salage, séchage, fumage ou conservation dans la saumure ou le vinaigre. Les viandes les plus consommées (basé sur les os retrouvés dans les tombes) sont :

- Le mouton et l'agneau, utilisé pour sa laine, puis pour sa viande ;

- Le porc, qui ne sert que pour la viande ;

- La chèvre, qui sert elle aussi comme source de lait avant de servir de repas.

- Le bœuf ou la vache, qui sert comme animal de trait ou comme source de lait avant d'être mangé ; réservés aux plus riches.

Ces animaux sont généralement abattus à l'automne pour ne pas avoir à les nourrir durant l'hiver. Les vikings consommaient aussi du poulet, du canard, et de l'oie, certains oiseaux de mer, ainsi que leurs œufs.

Dans certaines zones côtières, le poisson représentait jusqu'à 25% des calories quotidiennes. Hareng, morue, et autres poissons plats étaient de consommation courante, mais on pêchait également l'esturgeon, les crevettes, les moules, les huîtres, le saumon, la perche, le brochet, et même parfois le phoque et le marsouin. Quand ils ne sont pas grillés ou mis en ragoût, les poissons sont séchés ou fumés pour être conservés. Le poisson séché est appelé skreið, on le sert généralement avec du beurre. La baleine était aussi consommée, lorsque par chance l'une d'elle s'échouait sur les rivages. En dehors de l'Islande et des îles Féroé, il est peu probable que les scandinaves soient allés chasser la baleine en pleine mer. Par contre il n'était pas impossible d'arriver à en piéger dans les baies étroites.

Les fruits, les legumes et les epices

Les pois et les fèves sont connus chez les Vikings, tout comme le chou, les raves de toutes sortes, les oignons, les endives et bien sûr les poireaux. Nous pensons qu'ils connaissaient aussi les carottes, les panais, le céleri, les navets, les épinards, les radis, la betterave, l'angélique et les champignons.

S'appuyant énormément sur la cueillette, des baies de toutes sortes étaient couramment consommées : mûres, framboises, fraises des bois, myrtilles, cerises, baies de sorbier, prunelles, baies de sureau, aubépine etc. On complète cette liste avec les pommes, les noisettes et les noix. Fruits et noix étaient un complément important du régime alimentaire. Ainsi, certains fruits étaient séchés ou plongés dans du miel afin d'être conservés et consommés pendant la saison froide.

Les herbes et épices connus et utilisés par les Vikings sont nombreuses. Par exemple, l'aneth était utilisé aussi bien pour parfumer que pour conserver le saumon (tout comme aujourd'hui). Les baies de Genévrier, les graines de pavot, la moutarde, le raifort, le fenouil, la coriandre, ou les diverses variétés d'oignon et d'ail cultivés étaient quant à eux utilisés pour assaisonner la nourriture. La myrte des marais était aussi probablement utilisée pour parfumer alcools et plats, car elle poussait naturellement, principalement au Danemark. Le cresson a lui été retrouvé en Norvège, dans la tombe d'Oseberg, et on suppose qu'il était aussi connu et utilisé au Danemark. Tout comme l'aneth, le sel et le miel étaient utilisés à la fois pour conserver la nourriture et pour en relever le goût. Certaines épices étaient importés ou ramenés d'expéditions : le cumin, le poivre, le safran, le gingembre, la cardamome, les clous de girofle, la muscade, la cannelle, l'anis, et les feuilles de laurier.

Les boissons

Les vikings buvaient surtout du lait (et de ses dérivés), de l'eau, des jus et vins de fruits ou de baies (sauf le raisin), de la bière, et de l'hydromel, qu'on appelait alors mjöðr. Nous avons soulevé l'importance des produits laitiers chez les Vikings, mais il semble que la bière était une boisson d'une toute autre importance.

Les Vikings appréciaient également beaucoup le vin, qu'ils devaient impérativement importer, la vigne ne pouvant pas s'adapter au climat Scandinave. Il était donc réservé aux riches, car importer le vin d'Europe coûtait cher. L'hydromel est aussi une boisson alcoolisée, mais c'était une boisson locale produite à partir de miel. Cette boisson avait un coté sacré tout comme la bière.

La preparation et la cuisson

Le pain était mis à cuir dans des fours ou directement dans une grande poêle. Cette poêle servait également à griller viandes et poissons. Mais il semble que la plupart des aliments étaient souvent bouillis, ou mis en ragoût dans un chaudron. Cela permettrait entre autres d'éviter le gaspillage par le tri des morceaux de choix.

Chez les Ours, nous raffolons tout particulièrement du ragoût de poulet aux épices et à la bière, cuit avec des panais (ou à défaut des carottes), des poireaux, des navets et des champignons. Nous aimons également expérimenter les recettes dénichées à droite et à gauche, et les conseils échangés lorsque nous rencontrons d'autres troupes. Quant à notre dessert favori, c'est le gâteau au miel aux pommes et aux noisettes.
Ragoût Viking Ragoût Viking Ragoût Viking


Un fait avéré chez les peuples Vikings, est leur sens de l'hospitalité. Refuser l'abris et le couvert à quelqu'un, même à son pire ennemi, était considéré comme un affront très grave et punissable par le Jarl. Aussi nous serions ravis de perpétuer cette tradition de partage en vous faisant part plus particulièrement de notre savoir culinaire et en vous proposant un peu de notre repas quand nous nous rencontrerons en animation. A bientôt !
Repas


Accueil - Mentions legales - Plan du site - Facebook