Les Ours d'Alfadir
banniere


L'art du tissage, par Lennhylde


La technique de tissage aux tablettes que je reproduis chez les Ours d’Alfadir m’a été enseignée par un ami Celte. En effet ce procédé de tissage est très ancien, il était déjà présent à l’Antiquité et remonte très probablement même encore avant.

Les tablettes permettent de tisser des fils de laine ou de lin qui vont se transformer en galons pour décorer les cols de robe et de tuniques, les manches et d’une manière générale les bords d’un vêtement. Mais on peut également s’en servir de ceintures ou même de sangles (par exemple pour un sac).

Les tablettes utilisées étaient faites de cuir rigide, de bois, ou d’os. Elles pouvaient prendre la forme de triangles, d’hexagones et même d’octogones multipliant donc les possibilités de tissages. Personnellement je n’utilise que des carrés et des rectangles et je suis encore loin d’avoir exploré tout ce qui est possible de faire :-)
Mes tablettes :
mes tablettes

Chez les peuples Vikings, l’emploi du métier à tisser pour fixer l’ouvrage est sujet à discussion. Un modèle a été retrouvé dans la grande tombe d’Oseberg (fig.1), mais certains reconstituteurs préfèrent s’en tenir à la méthode de la ceinture (fig. 2). C’est également mon choix.

Métier à tisser – Tombe d’Oseberg, Norvège, 850 après J.C. Icelandic Woman par Valtýr Gudmundsson, Copenhagen, 1902
Métier à tisser - Oseberg Tissage à la ceinture

Le principe du tissage aux tablettes est de passer les fils de laines dans chacun des 4 trous de la tablette, d’attacher tous les fils de toutes les tablettes à un support (une table, une chaise, un piquet, ce que vous avez sous la main), et l’autre extrémité à sa taille ou à sa ceinture.
Les cartes peuvent ensuite être tournées d’un quart de tour dans un sens ou dans l’autre (en direction du support, ou en direction de soi), toutes ensembles ou séparément. On va pouvoir ensuite séparer les fils qui se retrouvent tout en haut des fils qui se retrouvent en bas. On fait passer un fil de navette précisément entre ces 2 paquets de fils et le tour est joué ! Il n’y a plus qu’à recommencer la manœuvre.

Principe2 Principe1

Bien sûr l’enfilage de la laine dans les tablettes et l’exécution des tours ne sont pas fait aléatoirement. Ils sont au contraire méticuleusement préparés pour réaliser de beaux motifs.

Cela peut paraître compliqué à première vue mais il n’en ai rien ! Je me ferais un plaisir de vous le démontrer en animation ;-)
Démonstration Initiation

Pour finir cette page, je vous invite à découvrir quelques-unes de mes créations :
Création Lennhylde Création Lennhylde
Création Lennhylde Création Lennhylde


Accueil - Mentions legales - Plan du site - Facebook